Visite de Montmartre

Montmartre, qui forma un village longtemps situé en dehors de Paris (la Commune de Montmartre est annexée à Paris en 1860), était déjà habité à l’époque gallo-romaine : en effet un temple y était dédié à Mercure (Mons Mercurii) et un autre à Mars (Mons Martis) ; mais « Mons Martyrium » est le nom que l’abbé de Saint-Denis, Hilduin, donna à la butte au IXème siècle, en référence au martyre que Saint-Denis, selon la légende, subit sur la butte: décapité, il aurait ramassé sa tête et marché jusqu’à sa sépulture…

Autrefois peuplé de moulins et de verdure, Montmartre est associé au souvenir d’un village d’artistes (impressionnistes et modernes) ; ce fut et cela demeure un lieu de fête, avec ses cabarets mythiques (le Moulin Rouge, au Lapin Agile…) et ses bals (Le Moulin de la Galette), et garde un petit air de campagne.

Depuis la place Blanche et le Moulin Rouge, l’ascension de la butte nous mène dans un dédale de rues serpentines et vallonnées qui dévoilent mille curiosités, et donnent un cachet si particulier à Montmartre : sur les traces du « maquis de Montmartre » et du château des Brouillards,  on rencontre des vignes, « au Lapin Agile », le très reconnaissable Sacré Cœur et la plus discrète église St-Pierre, la plus petite place de Paris (la place du Calvaire),  le Bateau Lavoir, et la place des Abbesses.

 

*Bonus*

Crédits photos : Emilie Robaldo